Proposée et conduite de main de maître par notre ami Alain Legouest. La serre centrale (1839-1842) qui abrite des plantes utilitaires d’origine tropicale, fait l’objet d’une inscription au titre des monuments historiques depuis le 15 janvier 1975 et a été restaurée en 1999. Elle est le royaume des espèces chaudes, Vanda, Phalaenopsis, Paphiopedilum, de nombreuses broméliacées soigneusement disposées sur des arbres reconstitués et de plantes carnivores (dont la Nepenthes « Ville de Rouen »). En y pénétrant, le dépaysement est garanti avec l’impression d’être dans la jungle avec sa multitude de plantes aux formes et fleurs diverses et étranges. On y trouve également quelques espèces guyanaises, sauvées des eaux avant la construction du barrage de Petit-Saut.