A la Toussaint, mais aussi tout au long de l’année, ayons une petite pensée pour les plus anciens des anciens en visitant les tombes napoléoniennes du Cimetière Monumental.

Carré B bande 12 (allée nord): tombe du colonel Louis Auguste de Bourbel de Montpinçon.

Né à Dieppe en 1774, le 27 décembre et mort à Rouen en 1858, le 8 février. Ancien chevalier de Malte, chevalier de Saint-Louis, Officier de la Légion d’Honneur, Ancien colonel du 10e régiment de cuirassiers, il accomplit 31 ans consécutifs de service militaire en participant à toutes les campagnes de l’Empire (Egypte, Prusse, Espagne, Russie, Saxe et France) notamment dans l’Armée des Princes en 1792. Blessé en Egypte par deux coups de feu, à Dennewitz par un boulet et à Leipzig d’un coup de mitraille au pied gauche. C’est là qu’il est fait prisonnier en 1813. Il devient alors lieutenant-colonel des chasseurs à cheval, puis colonel du régiment du 10 e cuirassiers. Après la révolution de 1830, il prend enfin sa retraite.

Carré E : tombe du Commandant Lacassaigne.

Chef de bataillon en retraite, Officier de l’Ordre impérial de la Légion d’Honneur, Président de la Société Napoléonienne, il décède le 30 octobre 1859, dans sa 83e année. Il participa aux batailles d’Austerlitz, Burgos, Eckmühl, Eylau, Friedland, Hérida, Iéna, Marengo, Ratisbonne, Salamanque, Vittoria et Wagram.

Le Souvenir napoléonien, société française d’histoire napoléonienne : http://www.souvenirnapoleonien.org

 

Plus que jamais chasse gardée…  la mise au point de P’tit Pat’ Rouennais

Tout en saluant l’intéressant travail effectué par les Amis des Monuments Rouennais pour la sauvegarde et la mise en valeur du Cimetière Monumental, force est de constater  leur manque d’objectivité, pour ne pas dire plus. Ils oublient de mentionner le rôle, au moins aussi important que le leur, des membres de P’tit Pat’ Rouennais.

Je rappelle que, tout comme eux, nous participons activement à la commission mise en place par la Ville.

Je rappelle aussi que notre groupe « Cim & Co » se consacre  à l’étude,  au recensement et à la sauvegarde du patrimoine de tous les cimetières rouennais depuis plus de trois ans et pas seulement du « Père Lachaise bis » rouennais. 

Daniel Caillet

[Editorial du bulletin 2012 de la Société des Amis des Monuments Rouennais.

… On doit se réjouir, en revanche, des efforts pour améliorer l’aspect du Cimetière Monumental, dont le succès ne se dément pas lors des visites que nous guidons pour les Journées du Patrimoine. Programmés par la Ville suite à un repérage des points les plus critiques effectué par notre Société, des travaux bien menés ont permis l’engazonnement souhaité de terrains nus ou ravinés, l’élagage (ou la suppression) de végétaux envahissants et le démarrage d’une procédure d’intervention sur une série prioritaire de tombes remarquables établie par nos soins. La signalétique, enfin, a bénéficié de l’implantation, aux entrées du Cimetière, de panneaux bien conçus comportant plan indicateur et liste des célébrités inhumées dans cette nécropole…]

 

 

 

© Daniel Caillet, 2018