Vous avez quelques arbres fruitiers, vous pouvez distiller …

Tout récoltant de fruits peut distiller en s’acquittant des droits de distillation.
Lorsque vous faites distiller votre production par un bouilleur ambulant, vous bénéficiez d’une détaxe de 50% sur les 10 premiers litres d’alcool pur (soit 20 litres à 50°).
Un professionnel, proche de chez vous, conseillé et reconnu par le syndicat national des Distillateurs et de la Fédération Nationale des Récoltants peut vous renseigner.

Comment faire : 
Récoltez vos fruits mûrs, sains, pas de branche, de feuille, stocker fruits ou jus dans un fût plastique propre avec un couvercle fermant hermétiquement, un tuyau partant du couvercle et allant dans une bouteille d’eau salée ou soufrée. Pas de fer et pas d’air.

Le moment venu de la distillation : 
Votre bouilleur établira pour vous les formalités administratives pour le transport des matières premières et le retour à votre domicile de votre eau de vie.
Vous lui réglerez, d’une part, le montant de la prestation pour le travail effectué, et d’autre part, les taxes dues au Trésor Public.

Le récoltant de fruits :

Pour pouvoir distiller les fruits de sa récolte, il faut justifier de sa qualité de récoltant de fruits (pommes, poires, prunes, cerises…etc.) en étant propriétaire d’un verger ou simplement locataire d’arbres fruitiers. Toute personne physique ou morale peut, à ce jour, faire distiller sa récolte en acquittant les taxes au profit du Trésor Public quelle que soit la profession du récoltant et la surface du verger.

NE PAS CONFONDRE !

Le bouilleur ambulant ou distillateur ambulant et le récoltant de fruits ou bouilleur de cru.

Le bouilleur ambulant est un artisan propriétaire d’un alambic, prestataire de service qui transforme en eau de vie les fruits de son client.
Le bouilleur de cru est généralement une personne physique qui doit justifier de sa qualité de récoltant de fruits et qui fait appel au service du bouilleur ambulant pour la distillation généralement effectuée à l’atelier public ou sous certaines conditions au domicile du récoltant.
Etre bouilleur de cru, c’est posséder une qualité supplémentaire permettant d’apprécier et de faire apprécier les produits artisanaux et traditionnels.

C’est vers 1900, qu’est apparue la distillation ambulante. La distillation s’effectuait, à cette époque toujours dans les fermes. C’est en 1922 qu’une loi obligeait les récoltants à distiller en dehors de leur domicile en un endroit communal appelé ATELIER PUBLIC DE DISTILLATION. Cette loi est toujours en vigueur à ce jour : la distillation à domicile est une tolérance accordée sous certaines conditions.

 

http://www.distillateurs76.fr/reglementation.html

 

Photo Internet.

© Daniel Caillet, 2015