On sait que les éléments en bronze de nos cimetières attisent quelques convoitises mercantiles. C’est maintenant dans le centre-ville que cette évaporation a lieu. Ainsi, sur le pont Boïeldieu, les bustes des grands navigateurs sculptés par Jean Marc De Pas ont tendance à prendre le large. Celui de Cavelier de La Salle pourrait bien être au fond du fleuve. Quant à ceux de James Cook et de Vasco de Gama, plus ou moins descellés, ils semblent en sursis malgré l’alerte faite à la municipalité par P’tit Pat’ Rouennais et malheureusement sans résultat.