A la fin de l’année 2011, la boutique d’un fleuriste installé au N° 17 de la rue du Père Adam dévoilait un petit trésor patrimonial digne d’intérêt. P’tit Pat’ Rouennais l’avait compris immédiatement. Il s’agit d’une vieille enseigne, d’une « réclame » comme on disait à l’époque, au début du XXe siècle. On peut toujours lire « A. Mignot Bottier ».

Notre association décidait alors de la faire restaurer (comme elle l’avait fait pour l’enseigne du « Café des Amis » de la rue Damiette, à quelques pas de là) par un professionnel peintre en lettres bien connu dans la ville.

Malheureusement, l’opération est devenue beaucoup plus compliquée que prévu à la suite du départ du commerçant et de l’avenir incertain du local, d’abord « à louer » puis mis en vente.

Restons vigilants pour que le bottier ressuscité ne passe pas de vie à trépas, écrivions-nous à l’époque.

… Malheureusement, début septembre 2014, c’est le statu quo.

 

 

 

 

Nouvel exemple dévoilé récemment place des Carmes à l’occasion de travaux, cette belle publicité Byrrh.  Son avenir semble pour le moins incertain et seule la photographie peut jouer un rôle de sauvegarde.

 

 

© Daniel Caillet, 2014