Reconstruite entre 1503 et 1533 sur un site où s’étaient succédées plusieurs églises incendiées depuis le début du 12e siècle, l’église St Nicolas de Rouen sera désaffectée en 1791 et démolie en 1840. Si elle a laissé quelques traces dans la ville, son clocher a été remonté à Cottevrard. Plus insolite, le village de Rosay sur Lieure (Eure) doit le calvaire du Vaumichon à son abbé Gabriel Bretocq mais aussi à l’église de Rouen. Sur des plans de l’architecte rouennais Yvelin, il a été édifié en 1936 par l’entrepreneur Villerel avec des pierres provenant de l’église incendiée St Nicolas. Le comte René de Valon avait pour sa part offert le terrain situé face à l’église. Une grande stèle agreste, en pierres rustiquées de 8 m d’élévation, présente en haut et en avant, dans un vide ouvert sur la forêt et flanqué de contre forts trapus, un Christ du au sculpteur Marc Jacquin en terre cuite naturelle d’1 m 80 attaché sur une croix de chêne. Adossé à la stèle, un autel-reposoir semi-circulaire avec sa table constituée par une ancienne meule de moulin agrémente le site.

L’inauguration pour laquelle l’abbé Bretocq avait écrit l’oratorio « Golgotha », se déroula le dimanche 23 août 1936 en présence de plus de 3000 personnes.