Après destruction de l’église Notre Dame de la Ronde, suppression du cimetière et démolition de quelques propriétés particulières, la rue était ouverte en 1806 et un buste de Jacques Guillaume Thouret installé. Avocat au Parlement de Normandie et membre de l’Assemblée Constituante qui créa les départements français, ce dernier mourut sur l’échafaud en 1794, victime de la Terreur, bien peu reconnaissante. Le buste de remplacement que nous pouvons voir de nos jours, est l’œuvre du sculpteur Jean Marc de Pas, celui-là même qui a orné le pont Boieldieu de dix statues de grands navigateurs.