Entre la rue Grand Pont et la place du Gaillardbois.

Déformation locale de saonnerie, cette rue doit son nom, du moins le croit-on, aux fabriques ou magasins de savons qui y étaient installés. Appelée aussi Saunière et Saunerie, Jacques Le Lieur, le célèbre auteur du « Livre des Fontaines » y naquit au n°18.

On pouvait autrefois admirer la curieuse et admirable maison à pans de bois du 15e siècle « Le Logis des Caradas » du nom du bailli de Rouen en 1409, à l’angle de la rue de la Tuile. Quant à la fontaine de Lisieux édifiée au début du 16e siècle, cette pyramide gothique, à l’origine peinte et dorée représentait le Parnasse et était adossée à l’hôtel du même nom. Elle disparut en 1940. Une maquette la représentant peut être admirée dans le beffroi du Gros Horloge.