Le musée des Beaux-Arts de Rouen présente un service à thé royal unique au monde

Une ornementation remarquable déclinée sur le service

« Une œuvre exceptionnelle » pour le maire Yvon Robert

Acquisition. Depuis mercredi le musée des Beaux-Arts présente un service à thé royal acheté 375 000 €. « Superbe, chef-d’œuvre, objets exceptionnels » : les superlatifs ne manquent pas. Le service rejoindra le musée de la céramique.

Emphase et petits-fours à l’occasion de la présentation du service à thé royal, en porcelaine de Sèvres, offert en 1837 par Louis-Philippe à la reine Marie-Amélie : « Cette acquisition est tout simplement remarquable, il s’agit d’un objet particulièrement rare », détaille le maire PS, Yvon Robert, en remerciant les financeurs publics qui ont participé à l’opération mais aussi les Amis des musées de Rouen qui ont mis la main à la poche via une opération de crowdfunding. « On a réussi à rassembler 148 donateurs », se félicite Catherine Bastard, présidente des Amis des musées. « On ne pouvait pas laisser passer une telle œuvre ». Cathterine Morin-Dessailly, pour la Région, estime que ce « service va enchanter le musée de la céramique ».

Une représentation unique de Rouen

« On a su que ce service allait être mis en vente il y a un an et demi »,raconte le directeur de la RMM (Réunion des musées métropolitains), Sylvain Amic. « On a tout de suite mesuré la qualité de cet objet mais aussi son prix. Il a vraiment fallu construire un plan de financement. Mais c’est quelque chose d’unique, d’exceptionnel, ce service d’apparat dans lequel personne n’a jamais pris un thé, bien sûr ».

La rareté ? Elle est surtout illustrée puisque ce service présente différentes vues de Rouen dont celle portée sur la théière (en médaillon), qui montre de grandes cheminées d’usine sur l’île Lacroix. Un témoignage très rare du passé industriel de l’endroit au début du XIXe siècle.

Paris Normandie

© Daniel Caillet, 2018