On ne peut décemment pas parler de restauration pour cette façade de la rue Percière.