« Quelle bonne nouvelle » se serait écriée en 1066 en interrompant sa prière, la duchesse Mathilde, femme de Guillaume le Conquérant, parti conquérir l’Angleterre. Légende sans doute, mais cette appellation évocatrice nous rappelle qu’existait autrefois un prieuré et son église, Notre Dame d’Emendreville ou des Prés.

Installé dans le faubourg Saint Sever en pleine campagne, des personnages célèbres y furent inhumés comme Henri 1 er d’Angleterre, l’Impératrice Mathilde et Arthur de Bretagne.

L’église était un très intéressant témoignage de l’architecture du 17e siècle. Pourtant en 1825, par mesure de sécurité, une notion qui n’est donc pas si récente qu’on le pense habituellement, le haut de la façade principale est rasé et l’édifice démoli en 1875.

Une seconde vie pour ce lieu commence avec la construction de la prison actuelle.

 

Photo Internet.

Elle « accueillera » pendant la guerre une partie des personnes arrêtées par la Gestapo qui n’avaient pu trouver place dans les sous-sols du Palais de Justice.

Et une actrice célèbre en sortira en 1973, mais à l’occasion du tournage du film « Les Valseuses ». C’était Jeanne Moreau qui rencontrait rue Dambourney, à deux pas de là, Gérard Depardieu et Patrick Dewaere les autres protagonistes.

© Daniel Caillet, 2015