Quand la Ville de Rouen prendra-t-elle conscience que son patrimoine (qui est en fait celui de tous les Rouennais), est précieux ?

Des mesures de protection simples et peu onéreuses éviteraient dégradations et disparitions répétées.

Exemple de cette croix métallique du jardin d’Albane volée à la fin du mois d’avril 2014.