… avec la preuve en images.

Les responsables locaux se félicitent à juste titre de la restauration de l’église Saint-Maclou qui [débarrassée de ses derniers échafaudages en septembre dernier, … a retrouvé tout son éclat.] Ont-ils seulement fait le tour de l’édifice pour constater que l’arrière est toujours dans le même état désolant qu’auparavant ?

Combien de dizaines d’années devrons-nous attendre encore pour une restauration complète ?

 

 

Mais encore :

Un imposant morceau de pierre de l’église Saint-Maclou, à Rouen, a chuté sur le parvis à cause des vents violents causés par la tempête Dirk.

Heureusement, le bloc de pierre, qui s’est écrasé sur le parvis de l’église Saint-Maclou, à Rouen, dans la nuit du lundi 23 au mardi 24 décembre, n’a pas fait de victime. Ce matin, les pompiers, les services de la Ville de Rouen et de la Direction régionale des affaires culturelles (Drac, Etat), étaient sur place pour sécuriser et évaluer les dégâts.

D’après nos constatations sur place, il s’agit de la pointe surmontant l’une des baies du porche. Une partie s’est détachée et a fini sa course plus de dix mètres plus bas, sur le parvis. L’église Saint-Maclou, joyau de l’architecture gothique, sort tout juste d’une importante opération de restauration.

tendance OUEST ROUEN (texte et première photo ci-après.

 

 

 

Et ça continue !

Dimanche 27 avril 2014, c’est la totalité de la tête d’une gargouille qui vient de chuter. Hormis un violent orage de grêle, les conditions météorologiques n’étaient pourtant pas calamiteuses.

Quand on sait que la « tempête » de fin 1999 n’avait causé aucun dommage à l’édifice, ces incidents interpellent quant aux conséquences d’un simple « coup de vent » ou d’un banal orage. Faut-il douter du sérieux des travaux de restauration réalisés ? Il ne reste qu’à prier Saint-Maclou avec ferveur.