Le 27 novembre 2012, l’ancre de l’ancien bâtiment Jeanne d’Arc quittait la réserve municipale qui l’accueillait, pour être installée à la pointe de l’île Lacroix sur un socle spécialement prévu à cet effet.

Le  porte-hélicoptères et navire école avait perdu pavillon et nom en septembre 2010 avant d’être désarmé et démantelé. Patrick Herr, pacha de l’Armada,  explique : « A l’ origine, nous avions en projet de faire revenir à Rouen l’étrave de la Jeanne d’Arc », une ambition exagérée puisque en définitive seule l’ancre a été rapatriée… un gros morceau de 6 tonnes avec sa chaîne de mouillage de 4 tonnes.

L’inauguration officielle a eu lieu le 14 juin 2013. La Ville de Rouen, marraine du fleuron de la Marine nationale, en a profité pour organiser le congrès des villes marraines de bâtiments militaires. Quant à la plaque commémorative qui était installée à bord, elle a rejoint l’Hôtel de Ville.

 

Dernière escale rouennaise en mai 2010.