Comment accepter qu’une pareille horreur, véritable injure à l’histoire et au patrimoine de la ville, ait pu être installée sans contrôle (et probablement sans autorisation) des autorités chargées de l’urbanisme et des monuments historiques ?

Cette maison de rapport des abbesses de Saint-Amand, classée en 1963, semble être aujourd’hui devenue la vitrine d’un négociant en huisserie PVC.

 

14 rue Saint-Nicolas

© Daniel Caillet, 2018