Des lettres de Jacques Villon ont été sauvegardées par P’tit Pat’ Rouennais et confiées à Jacqueline Matisse-Monnier, descendante d’Henri Matisse et héritière spirituelle de Marcel Duchamp.