C’était une boutique emblématique du centre-ville. Qui ne connaissait pas les « Cafés Giorza » ? Il avait été promis que l’on sauvegarderait l’essentiel de cette boutique, que l’on garderait sa substantifique moelle. Que nenni ! Il ne reste plus aujourd’hui que les deux superbes vitrines bombées. Jusqu’à quand ?