Fabriqué à partir de 1890 et jusqu’en 1960, le couteau rouennais était destiné jadis aux paysans et aux éleveurs normands. Avec son manche en corne grise décoré de rosettes, ses deux lames flammes (flammes de vétérinaire) et un cure-botte pour soigner les animaux, il était indispensable aux éleveurs et maquignons qui l’utilisaient pour nettoyer les queues de vaches… d’où son surnom de « queue de vache ». C’est à la foire St Romain (ou foire du Pardon), que les professionnels, vachers et paysans, pouvaient l’acheter. Depuis peu de temps, le « Rouennais » est fabriqué à nouveau par Laguiole, Issard ou Fontenille Pateau à Thiers, capitale de la coutellerie, et également dans la région rouennaise.

Longueur de la lame : 10 cm. Longueur totale : 24 cm.