[Une plaque commémorative sera dévoilée vendredi 30 mars 2018 à 17h30 : elle met à l’honneur Suzanne Noël, pionnière de la chirurgie !

Elle a été l’une des premières femmes à pratiquer la chirurgie réparatrice. La Ville de Rouen et la Matmut rendent hommage à Suzanne Noël (1878-1984) en posant une plaque commémorative en son nom sur la nouvelle résidence étudiante de la rue Cauchoise.

Ce témoignage intervient en clôture de « Rouen donne des elles », le mois d’animations et de réflexions pour les femmes porté par la Ville de Rouen à l’occasion de la Journée internationale pour les Droits des femmes. Suzanne Noël, première femme chirurgienne esthétique et spécialiste de la zone maxillo-faciale, a notamment passé une partie de sa carrière en réparant les fameuses « Gueules cassées » de la Première guerre mondiale.

Un effort qui lui vaudra la Légion d’honneur en 1928. Mais son engagement ne s’arrête pas là. Suzanne Noël prend également la cause des femmes à cœur et fonde, en 1924, le premier club féminin Soroptimist en France, base du début de ce mouvement en faveur des femmes professionnelles en Europe.

Le dévoilement de la plaque Suzanne Noël aura lieu à 17h30, au 97 de la rue Cauchoise. C’est une belle occasion de rendre hommage à une femme remarquable, autant que de commémorer le centenaire du premier conflit mondial.]

Erreur du site d’info de la ville de Rouen : Suzanne Noël est décédée en 1954.

 

© Daniel Caillet, 2018