Alors que des éléments remarquables de patrimoine, parfois classés monuments historiques, ne sont pas ou plus visibles (tourelle de l’abbaye Saint Amand, échoppe gothique de l’avenue Gustave Flaubert, hôtels particuliers…), par désintérêt ou négligence, d’autres restent anormalement ouverts comme la petite chapelle funéraire des Ursulines. Malgré les interventions de P’tit Pat’ Rouennais et de la directrice de l’école Nibelle, aucune mesure de sécurité n’a été prise pour protéger ce petit joyau.