Musée Jeanne d’Arc, mercredi 16 avril 2008.Un homme profite de l’heure de fermeture pour s’introduire dans l’espace exposant la scène finale du parcours scénographique et muni d’une hallebarde arrachée à un mannequin représentant l’un des gardiens du bûcher, il s’acharne sur la tête de la Pucelle. Depuis, le mannequin a retrouvé une nouvelle tête puisée dans les réserves de l’établissement. Alain Préaux, conservateur nous la présente. Mais l’information a eu une audience internationale, nombreux étant les étrangers à douter de la fin réelle de notre héroïne nationale. Jeanne d’Arc décapitée est un titre qui forcément fait réagir : « mais, euh, je pensais qu’elle avait été brûlée… ».