Le juge et le prisonnier enchaîné.

Ces deux gargouilles à tête humaine du Palais de justice font partie du mythe de la fondation de Rouen : « la légende de St-Romain et de la Gargouille ». En l’an 600, le prêtre Romain permit aux Rouennais d’habiter la rive gauche de la Seine en terrassant le dragon qui vivait dans les marais. Elle raconte que Romain, face au monstre, pratiqua le rite d’exorcisme accompagné d’un criminel, comme le voulait la coutume. Mise au bûcher, la tête et le cou de la gargouille ne brûlèrent pas et furent exposés sur les remparts de la ville, devenant le modèle des futures gargouilles. Ce chevalier Hérault lit la sentence au prisonnier condamné à aider Saint-Romain à capturer la gargouille.

 

 

© Daniel Caillet, 2016