La statue du monument aux morts des forains, à Rouen, perd son bras.

Le monument dédié aux forains morts lors de la Première Guerre mondiale, a perdu son bras. Il a été victime du gel, dans la nuit de mardi 9 décembre 2014, à Rouen. Explications…

C’est un monument du patrimoine de Rouen qui a été endommagé, dans la nuit du lundi 8 au mardi 9 décembre 2014. La statue dédiée aux forains morts lors de la Première Guerre mondiale, qui trône sur la place du Boulingrin, à Rouen, a… perdu son bras. Plus précisément, ce qu’il en reste est maintenant suspendu par un câble en métal et les débris jonchent le sol.

La chute des températures et le gel ont entraîné cette chute », explique, à Normandie-actu, la mairie de Rouen.

Ce n’est pas la première fois que cette raison est avancée concernant une statue de Rouen, comme le rappelle Daniel Caillet , passionné de l’histoire de la ville. Le gel aurait déjà touché une statue du monument de la Victoire, place Carnot, à Rouen, en février 2010.

Rouen rend hommage à ses forains.

Le monument aux « forains morts pour la patrie » de Rouen a été installé dans la ville, grâce à son histoire liée au forain, et sa Foire Saint-Romain.

Après le premier conflit mondial, la corporation foraine sous l’égide d’Alphonse Rancy, souhaitait édifier un monument « à la mémoire de ses disparus », indique, sur son site Internet , Daniel Caillet, passionné de la ville de Rouen.

Son installation, place du Boulingrin, a été autorisée en 1930. Le sculpteur Maxime Real del Sarte (1889-1954), neveu de George Bizet, a été choisi pour sa réalisation. L’hémicycle de onze mètres comprend quatre colonnes et une statue de style antique. Le personnage central de la Gloire ailée portant un poilu, est celui qui a été endommagé par le froid.

Le monument aux morts dédié aux forains est fleuri à chaque commémoration des deux guerres mondiales, et lors de la foire Saint-Romain. Lors de la cérémonie du 11 novembre, la faiblesse de la statue avait été remarquée par les services de la mairie, qui procèderont aux réparations prochainement.

76actu

 

 

 

Version quelque peu différente de Paris Normandie :

Dégradation du monument aux forains morts place du Boulingrin.

A Rouen, place du Boulingrin, la statue dédiée aux forains morts durant la guerre 1914-1918 a été dégradée dans la nuit de lundi à mardi. Le bras droit de la Gloire ailée, personnage ailé allégorie de la France, a été brisé. L’avant-bras brandissant une couronne de laurier n’est plus retenu que par la tige en métal lui servant de structure. Deux gros morceaux de ciment, ainsi que des éclats jonchent le sol. La municipalité de Rouen vient d’apprendre ces dégradations. Le service du patrimoine va se charger de constater les dégâts. La procédure habituelle consiste par la suite au dépôt d’une plainte avant d’engager les réparations…

Conclusion en fin d’article : « Décidément, le gel s’acharne sur les extrêmes et leurs extrémités. »

A vous de juger mais pour moi, c’est fait.

 

 

© Daniel Caillet, 2014

 

Malgré tout l’histoire se termine bien puisque moins de trois mois après cet épisode navrant, une excellente restauration a été effectuée. Un grand merci aux spécialistes et un « bon point » mérité. Ce n’est pas si fréquent !

 

 

© Daniel Caillet, 2015