Premier Européen à parcourir le fleuve Mississippi le 7 avril 1682, René-Robert Cavelier, Sieur de La Salle, au nom du roi de France Louis XIV, prend possession du territoire et en son honneur, baptise « Louisiane », la région s’étendant du golfe du Mexique aux Grands Lacs Michigan, Huron, Érié et Ontario. Très controversé, La Salle demeure l’un des plus grands explorateurs de l’histoire de la Nouvelle-France. Ce Rouennais, fils de riches négociants, avait vu le jour le 22 novembre 1643 et sera baptisé en la paroisse St Herbland, près du Gros-Horloge. Il étudie au collège des Jésuites, l’actuel Lycée Corneille, mais sept ans plus tard, renonce à ses voeux et reprend sa liberté.

A l’instar d’autres Normands explorateurs du Nouveau-Monde, il part en 1667 pour le Canada, où il reçoit l’aide de son frère Jean, prêtre Sulpicien établi près de Montréal. Il poursuit ses explorations plus à l’ouest mais, afin d’obtenir le soutien du roi, il revient vite en France, accompagné de l’explorateur italien Henri de Tonty qui deviendra son meilleur ami.

Il obtient une concession, apprend les langues indiennes, et à partir de 1668, se consacre à l’exploration de la région des Grands Lacs, tout en se livrant au commerce des fourrures. Au service du gouverneur de la Nouvelle France, le comte de Frontenac, il part sur les traces de Louis Joliet et père Marquette, partis eux aussi explorer la vallée du Mississippi.

Ses qualités lui valent d’être nommé commandant de Fort Frontenac. Sa mission sera un succès et il sera anobli.

 

Des marins assassins

En 1683, l’explorateur débarque à La Rochelle avec en projet, la colonisation de la Louisiane. Louis XIV le nomme vice-roi d’Amérique du Nord et en 1684, il quitte la France avec une flotte de quatre navires, afin d’établir une colonie à l’embouchure du Mississippi.

Maladresse, ironie du sort ou incompétence ? Lorsqu’il atteint le golfe du Mexique, il ne peut trouver l’embouchure du fleuve et accoste … au Texas.

En janvier 1687, il repart vers le Canada à la tête d’un groupe de dix-sept hommes afin d’aller chercher de l’aide pour les quelques membres restants de l’expédition. Mais les marins se mutinent et La Salle est assassiné au bord du fleuve Trinity au Texas, le 19 mars 1687.

Une grande et belle plaque commémorative à l’angle des rues du Gros-Horloge et du Bec nous rappelle ces faits ainsi qu’un monument-plaque dans le baptistère de la Cathédrale et un buste du sculpteur Jean-Marc De Pas sur le pont Boïeldieu.

© Daniel Caillet, 2018