On ne connaît pas l’origine exacte de cette expression. Toutefois, plusieurs hypothèses ont été émises. La première concernerait la Prusse. Il s’agirait du 31 du mois, qui n’arrive que 7 fois par an, date à laquelle les troupiers recevraient un supplément pour terminer le mois. On aurait alors organisé à cette occasion tous les 31 du mois une visite des casernes, où les soldats devaient nettoyer de fond en comble leur paquetage pour avoir l’air les plus beaux possibles. La seconde explication se base sur l’ancienne forme « se mettre sur » pour « mettre sur soi », « s’habiller ». Le chiffre 31 serait tout simplement une déformation de « trentain » qui désignait un drap très luxueux.

 

 

© Daniel Caillet, 2017