Jouxtant un foyer de personnes âgées de la rue du Ruissel, le Pavillon des Vertus, petit joyau Renaissance, pourrait bien être en sursis. En effet, un permis de démolir daté du 20 février 2013 précise la menace, même si l’Architecte des Bâtiments de France fait savoir que toutes les précautions seront prises pour la préservation de l’édifice. Malgré tout, le projet de Rouen Habitat qui prévoit deux solutions, une conservation sur place ou un démontage suivi d’un remontage ultérieur, reste une alternative semblant aléatoire et même dangereuse.

 

 

 

 

 

 

 

La façade est supportée au rez-de-chaussée par quatre colonnes de pierre évoquant différentes allégories et représentant les sept vertus.

 

Les vertus théologales :

La Charité : la plus importante, elle symbolise d’une certaine manière l’amour à porter aux autres. Souvent représentée par une femme tenant dans une main des vêtements et de la nourriture, destinés aux plus démunis, et dans l’autre main une flamme.

La Foi : représentée, la plupart du temps, par la Bible (contenant le Savoir), ou par une croix.

L’Espérance : vertu du désir de la vie éternelle, elle est personnifiée par une femme portant une ancre  symbolisant l’espérance et évitant la dérive en face d’un monde instable.

Les vertus cardinales :

Le Courage : représenté par une multitude de symboles, femme casquée et armée, épée, bâton…

La Justice : souvent représentée par une femme aux yeux bandés  pour illustrer l’impartialité ou par une balance en parfait équilibre et un glaive.

La Prudence : personnifiée par une femme accompagnée d’un serpent (pour se souvenir qu’il ne faut  pas succomber à la tentation). Le miroir dans lequel elle se regarde symbolise la connaissance de soi, donc la sagesse.

La Tempérance : elle maîtrise les désirs et instincts humains, afin de  ne pas tomber dans le péché. Elle est représentée par une femme versant de l’eau dans une carafe de vin (d’où l’expression « mettre de l’eau dans son vin », signifiant « se modérer »).

On ajoute parfois la Chasteté comme dernière vertu. Elle apparait en femme voilée portant un bouclier qui la protège des flèches du désir, ou piétinant un cochon, symbole de la luxure. Les autres symboles de la chasteté sont innombrables : aubépine, couleur blanche, colombe, croissant de lune, hermine, iris… Dans d’autres civilisations, ces vertus sont illustrées différemment. Ainsi au Japon, la carpe symbolise le courage car lorsqu’elle se fait prendre, elle reste immobile en acceptant son sort. Chez les Égyptiens, la Justice est personnifiée par Osiris tenant un sceptre, symbole de son autorité, et un fléau, symbole du pouvoir judiciaire. Chez les Grecs, la force est représentée par Héraclès tenant le lion de Némée. En Inde, l’éléphant est symbole de prudence et d’autres vertus censées représenter les qualités d’un roi idéal.