Patrimoine. Les ossements du cardinal de Joyeuse, inhumés depuis le XVIIe siècle dans la chapelle Corneille, doivent être déplacés.

 

 

Le chantier de l’auditorium Corneille est en cours rue Bourg-L’Abbé

Le cardinal François de Joyeuse a été réveillé par les travaux de la chapelle du lycée Corneille. L’homme d’église, mort en 1615 de dysenterie, est en effet enterré dans l’une des chapelles latérales donnant sur la nef. Le cercueil se trouve dans le socle d’un cénotaphe en marbre. Or, dans le cadre de la transformation de l’édifice en auditorium dédié à la musique sacrée et baroque, la Région, pilote du chantier, a prévu la réalisation d’un escalier…

Paris Normandie

 

En route pour Rome, il meurt en chemin, de dysenterie, au collège d’Avignon, le 23 août 1615, à l’âge de 53 ans. Il est enterré dans l’église Jésuite de Pontoise (qui se déplacera à Rouen). Son cœur est déposé au collège d’Avignon. François de Joyeuse est aujourd’hui enterré dans une chapelle de l’église Saint-Louis du lycée Corneille de Rouen. Elle contient l’épitaphe:

EMINENTISSIMO CARDINALI FRANCISCO DE JOYEUSE NARBONIS, TOLOSE, NEC NON ROTHOMAGI ARCHIEPISCOP QUI TUM REG(…) HENRICI TECTII ET QUARTI TUM SUMMI PONTIFICIS PAULI QUINT LEGATUS ADMINISTRATIS DOMI FORISQUE REBUS MAXIMIS POSTQUAM ECLESIA ET REGIBUS SUIS PLURIMAM NAVAVISSET OPERAM VIR CLARUS GESTIS HONORIBUS CLARIOR ET VIRTUTIBUS ET DOCTRINA CARDINALIUM DECANUS OBIIT AV(…)NE ANNO M.DC.XV AETATIS LIII CUJUS (…)RPUS PONTISARAM PRIMO DEL(…) INDE SEMINARIO AB IPSO ROTHOMAGI CONDITO ANNO M.(…)CC.LXXIX REDDITUM ACCEPIT HIC TUMULUS IN BENEFICIORUM MEMORIA MAGISTRA (…) RUBIS ANNO M.DCCC.XXVI POSITUS E(…)E PRINCIPE DE CROY CA(…) ROTHOMAGENSI ARCHIEPISCOPO.

© Daniel Caillet, 2014