Un nouvel échafaudage devant l’église Saint-Maclou à Rouen

L’église Saint-Maclou est-elle condamnée, comme la cathédrale, à subir les assauts des échafaudages ? Pas vraiment, même si une structure a été installée … devant l’église tout juste rénovée. Il s’agit, selon la mairie de Rouen, de procéder à la réparation de l’édifice à la suite de la tempête qui avait frappé la région en décembre 2013. À cette occasion, quelques pierres étaient tombées…

Paris Normandie Septembre 2015

…………………………..

Le comble est qu’une entreprise spécialisée dans les interventions sur les monuments historiques locaux a, certes, remplacé la gargouille détruite lors de la tempête de 2013 et dans la foulée démonté l’échafaudage mais sans se préoccuper d’une autre gargouille détruite elle aussi le 28 avril 2014 qui devra attendre la réinstallation d’un nouvel échafaudage.

 

 

…………………………..

Comprenne qui pourra. Quelques mois avant, je publiais ce court article sur Internet :

[« Dix de Chute » ! Ce n’est que de l’actualité, du fait divers, de l’information tout simplement, et pourtant… : « Après les chutes de pierres de l’église Saint-Maclou et du Palais de justice, ce matin, c’est au tour de la cathédrale (portail de la Calende). A 1/4 d’heure près, vous avez failli perdre un ami Facebook. C’est votre jour de chance ! »]

Cette publication sur mon compte Facebook a été retirée de son compte personnel par un responsable politique rouennais « ami » avec qui je voulais partager l’information. Je voulais seulement lui faire part sans aucune polémique d’un « incident patrimonial » qui lui avait peut-être échappé. Si Rouen, ville de plus en plus fermée et vénale donne maintenant dans la censure, où va-t-on ?

 

 

© Daniel Caillet, 2016