Les travaux de restauration et de mise en sécurité entrepris sur la tour St André en début d’année 2012, viennent de prendre fin et les échafaudages ont été démontés hier. L’opération s’est terminée par un « diagnostic sanitaire » de l’ensemble de l’édifice qui donne un peu d’espoir aux amoureux du patrimoine rouennais. Peut-on y voir un signe encourageant pour une réouverture partielle à l’occasion des  « Journées du patrimoine » 2013 ? Peut-on aussi rêver à la disparition de l’inesthétique (mais pas inutile) collerette pare-gravats ?  Quant aux blocs de réserve de la partie supérieure des balustrades remplacées, il faudra  sans doute attendre une rallonge budgétaire avant leur sculpture à l’ancienne (photos à comparer). Un bon point général cependant pour l’attention apportée récemment à un monument historique délaissé depuis trop longtemps.