Il y a peu de temps, quelques responsables locaux s’étonnaient du traitement subi par les plaques rendant hommage aux anciens élèves morts pour la France à l’entrée de l’ancienne école Pouchet de la rue Thouret. J’avais alors donné un avis qui n’engageait que moi : […Il me semble que c’est manifestement une simple couche de badigeon ou d’apprêt fait à la va vite. Devrait suivre (je croise les doigts !) une seconde couche mieux appliquée et un traçage contrasté des caractères. Je suis l’affaire de près…]. J’avais vu juste puisque le nécessaire a été fait, certes pas parfaitement, mais l’opération n’est peut-être pas terminée. Je saurai rester vigilant.

 

 

 

 

© Daniel Caillet, 2015