[… « Le thème de la voiture est en lien direct avec mon grand-père, Etienne d’Arboval, qui a inventé la Pégase en 1920, la première voiture à phares directionnels, avec un châssis entièrement en bois… il y a 4 modèles en tout dont une version décapotable ». L’origine du nom elle-même est anecdotique : il ne s’agit pas d’une voiture volante, bien qu’il y ait un peu de ça : En 1909, Etienne d’Arboval et son frère Bruno cherchent à construire un planeur, et font régulièrement des essais pour faire décoller l’avion dans les plaines en face du château – l’endroit où est faite actuellement chaque année la mise à l’herbe des chevaux – parce que la pente doit permettre l’élan nécessaire au décollage. Puis la première guerre mondiale arrive, seul Etienne en revient. Etienne a donc poursuivi ses recherches jusqu’à la création de la Pégase qu’il nomme ainsi en hommage à son frère et en souvenir de leur collaboration. On comprend mieux également la forme de cette voiture et son aspect « planeur »…]

Jean Marc De Pas / Château de BoisGuilbert / perso.orange.fr/le.jardin.des.sculptures

 

 

© Daniel Caillet, 2018