« Une rue est faite pour que l’homme y choisisse son allure et son point de vue, pour qu’il y prenne le temps de parler et même de se parler à lui-même, pour regarder, aussi parler aux autres et éventuellement leur dire bonjour. C’est fait pour errer, pour se laisser happer par une idée, la suivre, la perdre… » (Roger Balavoine, Notes, né à Rouen en 1932).

Retrouvez les 158 articles du 7 août 2007 au 22 septembre 2010 : Cliquez sur « Patrimoine – Chemin faisant ».