Quand le patrimoine disparaît, on ne peut que l’évoquer maladroitement, une solution qui ne satisfait pas les défenseurs du patrimoine. Alors, si cette lyre existe toujours, où est-elle entreposée ? Ce n’est tout de même pas un secret d’état !