Etablie vers 1880 dans l’ancienne filature Leveillé (construite aux débuts des années 1820), cette caserne prend le nom de Trupel en 1889.

Ce nom rend hommage à un colonel napoléonien né à Yvetot en 1771, mort à Rouen en 1850 et qui, en dépits de ses origines modeste (son père était artisan forgeron), parvint au grade de Colonel après avoir gravi un à un les échelons de la hiérarchie militaire, chose toute nouvelle puisqu’une telle évolution aurait été impossible quelques années auparavant, sous l’Ancien Régime.

La caserne cesse d’accueillir des troupes dés la fin de la Première Guerre Mondiale mais ne sera définitivement abandonnée par l’armée qu’en 1962.

L’année suivante la ville de Rouen en fait un garage municipal qu’elle conservera jusqu’en 2001.

www.facebook.com/1900rouen

© Daniel Caillet, 2015