Ça ne coûte rien (même si ça n’a aucun intérêt), ça ne provoque rien de désagréable (même si ça n’apporte pas grand-chose). Vous vous souvenez du XVIIe siècle, date de l’apparition de cette expression ?

Alors vous savez qu’à cette époque, le pain était une des bases de l’alimentation et que, par conséquent, il occupait une part importante du budget nourriture. Comme, du coup, toute consommation abusive de pain grevait ce budget, si quelque chose n’avait aucun impact sur le stock de miches, alors il n’y a avait pas de raison de s’en passer, tant que ça n’avait pas de conséquences désagréables et même si ça n’avait pas grand intérêt.

 

Merci à Expressio.fr.