Ancienne boisson à base de vin sucré et aromatisé , l’hypocras était  connu dans toute l’Europe médiévale. On dit que son invention serait à attribuer au médecin grec Hippocrate, au 5 e siècle avant J.-C., mais en fait, le terme « hypocras » est employé pour la première fois au milieu du 14 e siècle seulement.

Vin fortement sucré avec du miel, à raison d’environ 200 grammes pour trois litres, auquel on ajoute les épices dites « royales », il doit reposer puis être filtré avant sa  mise en bouteille, une précaution indispensable pour le conserver plusieurs années.
Malgré des sources médiévales imprécises, la cannelle et le gingembre restent  indispensables à sa préparation alors que les autres plantes aromatiques et épices sont facultatifs et en proportions variables. Faire chauffer le liquide est aussi controversé. On trouve des recettes d’hypocras jusqu’au 19 e siècle et il est  la boisson commandée par d’Artagnan pour avoir le temps d’épier Bazin, le laquais de son ami Aramis, dans « Vingt ans après » d’Alexandre Dumas.

 

 

1