Drôle d’époque et de ville… et de la difficulté d’attribuer bons et mauvais points.

Si se réjouir des actions positives de la Ville est légitime pour un contribuable rouennais, autant est détestable l’autosatisfaction des responsables qui ne font qu’accomplir les missions pour lesquelles ils ou elles ont été élu(e)s.

Ainsi, après avoir lu sur Internet « Le buste de Louis Bouilhet est revenu à sa place après nettoyage par les Ateliers Bernard Legrand. La fontaine a été remise en eau. Notre Flaubert serait content. »,  j’ai répondu dans la foulée « Rien de plus normal que le patrimoine de la ville soit entretenu et que les fontaines dispensent le divin breuvage. Cela ne coule-t-il pas de source ? »

Souvenez-vous aussi de l’immense toile tendue (voir l’Image à la Une) sur la façade du Conseil Général après la réouverture du pont Mathilde. Peut-être faudra-il bientôt applaudir des deux mains au motif – et parce que les « gens » sont sales -, que nos poubelles sont ramassées chaque jour.

 

 

 

© Daniel Caillet, 2014