Le Mont Gargan à Rouen, pourquoi ce nom ?

Les noms des rues ou d’un quartier font aussi partie du patrimoine. A travers eux, nous apprenons la petite histoire qui, parfois, a fait la grande, nous découvrons des anecdotes surprenantes, le souvenir d’un personnage tombé dans l’oubli ressurgit.

Ainsi, Gargan qui a donné son nom à un quartier de notre ville. Est-ce le personnage mythologique qui aurait apprécié avant nous les charmes d’une des collines de Rouen et s’y serait reposé ? Comme l’inspecteur Derrick, bien qu’il n’y ait pas de pétrole sur le Mont-Gargan, menons l’enquête.

En France, de nombreux lieux ou cités sont liés au nom de Gargan : Gargas (Haute-Garonne et Vaucluse), Gargenville et Livry-Gargan (Yvelines), Garganvillar (Tarn-et-Garonne), etc. On associe souvent Gargan avec l’endroit où serait passé Gargantua, le héros de Rabelais.

Près de Duclair, le long de la Seine, entre les hameaux de l’Anerie et de la Fontaine, il y a la chaise de Gargantua, rocher ayant la forme de ce meuble. Idem aux Andelys. Il y a le passage de Gargantua à Tancarville. A port-Mort (Eure), le menhir serait un caillou tombé de la poche de Gargantua.

Il y a Gorgon et Gargan, deux favoris de l’empereur Dioclétien, qui furent pendus en 303 pour ne pas avoir renié leur foi. A la ferme des templiers, au Genetay, près de Saint Martin de Boscherville, on célébrait une messe, à la saint Gorgon, et on pouvait alors acheter une amulette représentant un personnage bisexué. L’après-midi, se tenait une foire aux dindons et il y avait un costume typique pour les jeunes filles se rendant à cette fête. Il en était de même à Canteleu où les jeunes gens offraient aux vierges une amulette au sexe démesuré.

Il y a surtout en Italie, dans les Pouilles, une colline près de Manfredonia, où un berger nommé Gargan fut puni, en 390, par l’archange Michel pour avoir voulu tuer, par vengeance, une brebis fugueuse et réfugiée dans une grotte gardée par le saint. Au sud de Limoges, une colline porte le nom de Mont-Gargan. Des fouilles archéologiques ont montré qu’elle recelait un site gaulois lié au culte solaire. Et comment s’appelle l’église qui domine ce lieu ? Saint Michel bien sûr. Et quel est le nom du prieuré, construit au Xe siècle sur le Mont-Gargan de Rouen ? Saint Michel toujours. Et où est construit le Mont Saint-Michel, dans la Manche ? Sur un rocher. Car plus réaliste, Gargan viendrait du gaulois Garganus, de la racine Garg, roche ou gorge. Il est souvent lié à Saint Michel, comme nous venons de le voir.

Comme quoi, on peut aussi voyager avec l’étymologie.

 

© Daniel Caillet, 2017