Ce n’est pas la première fois malheureusement et aucune parade n ‘est mise en oeuvre par les responsables locaux pour stopper ces « enlèvements » mystérieux.

Le jeudi 5 octobre 2017, je n’ai pu que constater que le buste en bronze de La Pérouse avait quitté son socle du pont Boïeldieu.

A-t-il rejoint au fond de la Seine celui disparu en 2011 de Cavelier de la Salle ou attend-il dans les réserves d’un voleur brocanteur margoulin ?

© Daniel Caillet, 2017