Ils étaient une cinquantaine à braver des conditions météorologiques détestables et indignes d’un mois de mai. De plus, ces habitués de la bonne ville de Rouen ont fait le pont, le vrai, pour une visite chez les horsains de la rive gauche. Etaient-ils toujours à Rouen ? Je plaisante bien sûr. P’tit Pat’ Rouennais a toujours soutenue l’idée que la ville est une et indivisible et qu’en matière de patrimoine comme en bien d’autres domaines, il n’y a pas de frontières. Affirmer le contraire serait malvenu. Loin donc, mais tout est relatif, de l’effervescence du « carré magique » de la rive droite, ils ont pu découvrir tout au long du parcours qui les menait de la place Carnot jusqu’au Jardin des Plantes, les petits trésors inconnus ou insoupçonnés de l’ancien faubourg d’Emendreville. Le temps d’évoquer quelques noms prestigieux comme Blaise Pascal, Robert Diochon ou Masseot Abaquesne, et l’après-midi se terminait, comme à l’accoutumée, dans la convivialité pour le verre de l’amitié au… « Trianon ». P’tit Pat’ Rouennais ne se refuse rien !

Si vous avez une idée pour le prochain rallye de 2011…