Le vieux Rouen reconstitué en 3D, une exposition à découvrir à l’Hôtel de Ville

L’association Rouen virtuelle organise une exposition baptisée « Rouen entre Seine et Cathédrale », à l’Hôtel de Ville de Rouen (Seine-Maritime), jusqu’au 24 février 2017.

À quoi ressemblait le quartier de Rouen situé au sud de la cathédrale Notre Dame avant la seconde guerre mondiale ?

À travers une exposition gratuite à découvrir à l’Hôtel de Ville de Rouen (Seine-Maritime) jusqu’au 24 février 2017, la jeune association  Rouen Virtuelle se donne pour mission avec la contribution des Rouennais de rebâtir en 3D les belles maisons et les édifices classés monuments historiques, disparus dans le feu et les bombes en 1940 et 1944.

Système de réalité virtuelle

« Rouen entre Seine et Cathédrale », nom du projet, est une idée originale née dans l’esprit foisonnant de Jean-Philippe Gauberthier, urbaniste et infographiste, spécialiste des modélisations 3D.

Il y a un an, il constitue une équipe. Guy Pessiot, ancien éditeur, met à sa disposition ses précieuses photographies du Rouen d’autrefois, ses plans, ses collections iconographiques. Benjamin Girard, artiste auteur, s’occupe de la mise en page, de la scénarisation du projet dans la perspective d’une utilisation de la réalité virtuelle (VR). Balthazar Auxietre, fondateur et directeur artistique de la société Innerspace VR France dont le siège est à Paris XIXe avec Fabrice Gaston, sera chargé de l’application VR qui doit permettre à terme une promenade virtuelle dans le quartier disparu  au moment où l’utilisation du système de réalité virtuelle se développe à grande vitesse…

Choix des points de vue

L’association Rouen Virtuelle prend vie officiellement en juillet dernier. Pas de temps à perdre. L’équipe se met au travail, trie, sélectionne les photos  et les plans des domaines qui se rapportent à l’ensemble habité remarquable d’avant 40, situé entre la rue Grand Pont et la rue de la République. La Ville de Rouen décide de rejoindre l’équipe de passionnés.

Le premier résultat du travail entrepris est à découvrir en ce moment dans la galerie du 1erétage de l’Hôtel de ville. Les premières reconstitutions réalisées totalisent une vingtaine de rues ou de maisons, de la rue du Bac au logis des Caradas en passant par l’hôtel et la fontaine de Lisieux et la place du Gaillarbois.

Chaque panneau, expliquent les concepteurs, comprend une vue réalisée à partir d’un fichier 3D. Cette technique de maquette virtuelle permet de représenter un même bâtiment selon différents points de vue, y compris des angles non disponibles sous forme de photographies. Il est possible également de faire varier l’heure, la saison ou de proposer différentes hypothèses de reconstitutions…

LIRE AUSSI : Patrimoine à Rouen. Des « chefs-d’oeuvre en péril », selon l’Express

Plusieurs années de travail à venir

Ce n’est qu’une première étape. Il reste beaucoup à faire et à financer, sans doute sur plusieurs années. L’association Rouen Virtuelle compte sur une démarche participative des Rouennais, des photographes professionnels ou amateurs, des particuliers. Elle est à la recherche de photos, cartes postales, tableaux et dessins d’artistes, concernant les rues des Fourchettes, de la Madeleine, Potard, des Tapissiers et Saint-Denis. Tout cela pour parfaire la promenade dans le quartier reconstitué en 3D.

Précision : ce travail spectaculaire et surprenant est restitué dans un environnement actuel (2017) comme si le quartier n’avait pas été détruit et avait continué à vivre jusqu’à aujourd’hui. On utilise le qualificatif  « uchronique » car le quartier anéanti est reconstitué avec commerces, éclairage et mobilier urbain actuels.

Normandie actu

 

« Uchronie » est un néologisme du XIX e siècle fondé sur le modèle d’utopie, avec un « u » négatif et « chronos » (temps) : étymologiquement, le mot désigne donc un « non-temps », un temps qui n’existe pas. On utilise également l’anglicisme « histoire alternative » (alternate history).

 

 

© Daniel Caillet, 2017