Du grand n’importe quoi quand on veut associer sauvegarde et respect du patrimoine en tentant de faire preuve d’humour. Pourtant, la Ville a osé placer ces plaques (qui en elles-mêmes sont des éléments de petit patrimoine), sur le muret d’enceinte du nouveau Jardin d’Albane. Le résultat ne s’est pas fait attendre puisque les plaques ont été démontées ou volées.